Quand Maxi Best Of McMaman teste la coupe menstruelle Lunacopine…

Quand Maxi Best Of McMaman teste la coupe menstruelle Lunacopine…

La coupe

Entre nous, la première fois que j’ai entendu le terme « coupe menstruelle   », j’ai pensé à…

Harry Potter (et la coupe de feu)

G_o_f_news

 

 

 

 

 

 

 

Indiana Jones (et le Saint Graal)

1804

L’équipe de France de football (et la coupe du Monde)

1545412179

C’est dire si, dans mes petites habitudes de consommation moderne et jetable, j’étais bien loin d’illustrer la cliente parfaite pour le produit.

Parce que non, hein, j’ai bien vérifié, une coupe menstruelle ça n’a aucun rapport avec des sorciers, l’immortalité ou le sport.

Entre nous, la première fois que j’ai compris ce que le terme « coupe menstruelle » représentait, j’ai fait Beurk. Un peu comme la fois où une mère de famille a jugé utile de me raconter la perte de son bouchon muqueux. Voilà, t’as compris.

Du coup, j’ai mentalement opté pour un scepticisme formaté face à ce produit. M’en foutais, à l’époque j’étais enceinte, alors tu penses bien que le sujet des règles me passaient un peu au-dessus des vergetures.

Et puis, à force d’être entourée de « mamans naturelles », je suis devenue curieuse.

Quand j’en ai eu vraiment marre :

  1. de courir à Carrefour le samedi soir à 19h48 pour aller acheter une boîte de tampons, accompagnée d’environ les trois quarts de la population locale ;
  2. d’expliquer à mon fils que non, ce n’est pas des bonbons que Maman cache sous le lavabo, et que non il n’est donc pas nécessaire de tous les ouvrir pour vérifier ;
  3. de toujours devoir compter combien d’heures j’allais m’absenter et de combien de tampons il faudrait donc planquer dans la poche du sac à main ;
  4. de faire bien attention en fouillant le bordel de mon sac à main en pleine réunion avec un client pour ne pas sortir l’iPad et le plan de communication en même temps qu’un tampon…

Je me suis dit qu’il fallait quand même pas mourir idiote (même si je n’ai aucune intention de mourir bientôt, je tiens à vous rassurer) et j’ai proposé à Maman Natur’Elle de tester la LunaCopine.

Que les choses soient claires : je ne peux en aucun cas être tenue responsable du nom choisi par cette entreprise. Le mec du marketing doit avoir des actions chez Tampax, je vois pas autrement.

Bref. Quand je l’ai reçu, j’ai revérifié quand même qu’on m’avait pas envoyé la taille 5 au lieu de la taille 1. Parce que quand même, ça faisait LARGE là, hein. Non ? Je sûre que je pourrais boire un martini dans la Cup et finir rapidement bourrée.

Bon ok, pliée comme ça, ça fait moins gros sex toy flippant. Bon ok, c’est une matière souple.

J’ai quand même hésité quelques jours avant de me lancer. J’ai tout bien lu les consignes, assez simples, finalement, mais changer ses habitudes c’est toujours un grand saut dans l’inconnu. Surtout quand ça implique de faire rentrer un genre de gobelet en silicone dans ton vagin.

J’ai repensé à toutes les copines qui ne juraient que par ça, histoire de me motiver, mais craignant quand même dans un coin de ma tête le traumatisme périnéal.

Sincèrement, après la première mise en place, je me suis un peu sentie comme si ma sage-femme avait oublié d’enlever le spéculum après un frottis. Alors j’ai recommencé. Et encore. Et encore une fois même. Et là, je l’ai oubliée tellement elle vivait sa vie et moi la mienne.

Pour une flemmarde pragmatique comme moi, c’est finalement une belle découverte. J’ai donc décidé d’arrêter de m’en tamponner.

J’irai quand même pas jusqu’à dire que j’ai hâte que mes prochaines règles arrivent, mais je suis sereine.

Reste plus qu’à expliquer à mon fils que non, ce n’est pas un nouveau chapeau pour ses Playmobil…

Marion, Maxi Best of McMaman



3 thoughts on “Quand Maxi Best Of McMaman teste la coupe menstruelle Lunacopine…”

  • J’ai adoré ce commentaire de maman – testeuse qui m’a bien fait rire.
    En effet, lorque l’on se lance dans la lunacup avant de la mettre pour la première fois on se pose beaucoup de question. Pour ma part je n’avais pas pensé au martini….
    Je l’ai acheté chez maman natur’elle il y a plus d’un an 1/2 et depuis que je l’ai adopté je ne reviendrai pas au jetable serviette ou tampon pour rien au monde. Super confortable…etc .. je n’ai que des éloges et en effet, maintenant je ne me souci plus du fait que mes règles vont arriver et toute la gestion qui va avec.
    Aujourd’hui je l’ai mis au placard en attente car je suis enceinte et ma louloute devrait pointer son petit nez d’ici 3 semaines environ, mon seul regret, c’est donc que je ne vais pas pouvoir utiliser la cup durant tout le mois suivant l’accouchement et donc revenir aux abominables serviettes hygiéniques.
    Mais bon je me résonne et me dit que la lunacup fera son retour dès que possible pour moi.
    Merci donc à la lunacup de nous être si utile et à cette maman testeuse qui m’a fait passé un bon moment de lecture.

  • Un peu grand le chapeau pour playmobils tout de même ! Mais j’adore.
    Et je m’y suis mise aussi le mois dernier, parce que, des quelques gestes que l’on peut faire pour aider la planète sans bouleverser toutes les habitudes familiales et se donner confiance, celui là est relativement simple à effectuer.
    Bon, perso, une fois sur deux, je devais m’y reprendre à trois fois pour l’installer correctement. Mais dans l’ensemble, je ne m’en suis pas si mal sortie et c’est vrai qu’on l’oublie ! Et pas de risque de sécheresse vaginale, c’est loin d’être aussi cracra que ça en a l’air etce sont aussi des économies. Bref, que du positif. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.