Maman Natur’elle donne la parole à Cécilia…et sa grande aventure des couches lavables

« Curieusement, la seule chose que j’avais projeté pour mes enfants quand il n’était même pas encore question d’en avoir, c’était d’utiliser des couches lavables.

Pourquoi ? Difficile de le dire…

À cette époque, un couple d’amis en utilisait ; je me souviens de ces langes qui séchaient dehors sur le fil, et qu’ils devaient ensuite plier pour les utiliser.

Quand notre tour est venu (parce que oui, on était tous les deux d’accord), nous avons commencé à fureter sur Internet, et découvrir cet univers nouveau qui s’ouvrait à nous. Quel casse-tête pour comprendre et retenir tous les systèmes, toutes les marques, toutes les matières… toutes ces combinaisons possibles !!

Quelques mois avant la naissance de notre fille, nous avons acheté un lot de Lulu Nature, parce qu’il s’agissait d’une marque française, et que la vendeuse avait passé beaucoup de temps à nous renseigner. Ce lot a servi plusieurs mois, mais malgré la bonne qualité et l’efficacité des couches, il n’était pas du tout adapté !! Que le chanvre était rêche une fois les couches sèches sans l’usage du sèche-linge ! Et combien de temps j’ai passé à froisser les couches pour les rendre plus souples…

Mais l’addiction était déjà installée…

Et quand j’ai réalisé que les possibilités étaient encore plus grandes, j’ai revendu le lot (parce que le marché d’occasion n’est pas négligeable ! Eh oui, le recyclage fait partie de la démarche des « écolo-convaincus »… et des petites bourses !) et commencé à choisir des couches gaies et colorées – chaque commande était un vrai plaisir à recevoir : Tibabi, P’tits Dessous, Hippo Poum… Une farandole de couleurs et de douceur, qui rendaient le moment du change très ludique et très agréable.

Avec les couches lavables, nous avons adopté la panoplie des parents écolo : écharpe de portage, chaussons en cuir souples, vêtements en coton bio, jouets en bois… Il était tellement évident de n’utiliser que « le meilleur » pour notre fille tout en limitant notre empreinte écologique !

Nos cosmétiques sont devenus « verts », et la tendance a gagné le reste de la maison… Aujourd’hui, je n’arrive pas à me rappeler comment c’était « avant » – quand les dérivés de pétrole remplissaient nos armoires.

Et pour mon fils, j’ai complété la collection des couches avec quelques bijoux de mamans-couseuses françaises, qui se sont lancées en auto-entrepreneurs : Fleur de Mai, Pomme Cerise, Ninibel, Babycadabra…

Et aux féministes bien pensantes qui clament que le retour à des pratiques plus naturelles est un asservissement, j’ai envie de répondre qu’avoir un enfant demande du don de soi, qu’il soit changé en lavables ou en jetables. Et qu’il est possible de travailler tout en adoptant des gestes quotidiens plus respectueux de l’environnement, d’autant plus que le papa est partie prenante dans l’éducation.

Et qu’elles seraient bien surprises de la leçon de change qu’il est capable de leur donner…

Aujourd’hui la maternité et l’usage d’alternatives plus naturelles aux produits traditionnels de puériculture ont changé ma façon d’envisager mon avenir professionnel. Je suis convaincue qu’il est possible de concilier vie de famille, vie de couple et épanouissement personnel. Mon projet professionnel me conduit aujourd’hui à entreprendre, pour partager mes convictions avec d’autres jeunes parents et leurs familles. »

Merci à Cécilia pour son témoignage, maman de 2 beaux enfants qui se lance un fantastique défi professionnel, un café-boutique de puériculture naturelle dans la Drôme

Visitez sa page facebook et suivez la naissance de son Bib’Stro !




2 thoughts on “Maman Natur’elle donne la parole à Cécilia…et sa grande aventure des couches lavables”

  • Cécilia, je te souhaite une très belle aventure et merci pour ce très beau témoignage en phase avec l’environnement!!!

  • C’est génial d’avoir ce genre de témoignage. Très instructif, il nous change des belles paroles des Marques qui sont là pour prôner pour leur paroisse.
    Félicitations Cécilia pour votre entreprise, je vis à Mantes la Jolie dans les Yvelines (78) et j’aimerais trouver ce genre d’initiative par ici.
    A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.