L’invasion des porte-bébés aux noms bizarres

L’invasion des porte-bébés aux noms bizarres

Suppori, Sukkiri, Wacotto… c’est quoi encore ces prises de judo, Maman Natur’elle serait-elle sponsor des prochains Championnats du monde ?
J’avoue, au début, j’avais moi-même un peu de mal. D’ailleurs, quand tu tapes ces noms dans Google, tu te poses des questions… (non, ne le fais pas, sauf si tu es fan de vidéos d’arts martiaux ou de photos kawaï).
Faut dire qu’ils sont tout nouveaux ces produits aux noms étranges, mais très vite ils feront partie de notre vocabulaire.

Attention néanmoins, je préfère prévenir : on ne fait PAS d’abréviation mignonne pour aller plus vite ! Pas de « Eh Chéri, t’as vu mon Suppo ? » ou de « Oh la la il est vraiment sympa ce petit ‘Kiri ! ».
NON !

Cette précision de forme approuvée par tous, parlons maintenant du fond : Késako ces trucs ?

Le Suppori, le Sukkiri et le Wacotto sont en quelque sorte des « troisième bras ». Tu sais, celui que tu aimerais bien te faire greffer parfois histoire d’être un peu moins débordée.

 Leurs points communs :

Leurs créateurs : une équipe japonaise (si tu n’avais pas encore pigé !) qui mise sur la simplicité, le retour au porte-bébé confortable, physiologique et épuré !

Leur matière : le polyester, qui est très léger et sèche très vite. En plus, il ne retient pas la chaleur, ce qui rend la maille respirante : utilisable donc toute l’année !

– Leurs noms qui rappellent des trucs que t’as adoré lors de ton dernier resto jap’ entre copines  (t’as faim, non ? Moi si)

– Le Suppori et le Wacotto existent en plusieurs tailles, selon la carrure du porteur, et le Sukkiri se règle directement sur soi : ils conviennent donc à tous !

– Leurs couleurs très modernes, avec des tons doux comme le gris ou le bleu clair, du classique en noir ou bleu marine, et du pétillant, comme le bleu électrique, le rouge ou l’orange pressée.

– Leur légèreté et faible encombrement : idéal quand on a déjà un sac à main qui pèse 3 bébés de 7 mois.

 Et bien sûr, ils sont physiologiques !

Leurs particularités :

DSC5327 [1024x768]  Le Suppori, c’est le premier né de chez Lucky Industry, c’est un portage d’appoint vraiment minimaliste, sans anneaux ni nœud.
Il est réservé aux enfants qui savent déjà se tenir assis, entre 6 et 13 kg.
L’enfant doit déjà savoir se tenir assis et il faut toujours garder une main dans son dos.

 

 

 

 

sukkiri-noirLe Sukkiri , c’est le sling de la bande : un grand pan de tissu, deux anneaux en aluminium, et un réglage qui s’adapte à chaque porteur.
A porter bien haut, le tissu bien étalé dans le dos pour un confort optimal.

 

 

 

 

 

wacotto-porte-bebeLe Wacotto, c’est un ingénieux mélange entre les deux premiers : un sling « tube », donc sans anneaux, pour un portage facile tout en confort.
Un tissage unique avec différentes tensions pour soutenir l’enfant tout en respectant le porteur.
Deux-en-un, comme ton shampoing, il fait aussi tour de cou : la classe.

 

 

En pratique je pense…

Suppori pour : la piscine, les enfants qui aiment marcher et n’être portés que pour les (courts) moments de fatigue, pour vaquer à tes occupations à la maison.

Sukkiri pour : le portage plus longue durée quand il fait chaud, quand il y a plusieurs porteurs de carrure différente (le sling est réglable), pour les allergiques aux écharpes à nœud.

Wacotto pour : le portage d’appoint version confort optimal, pour des périodes plus longues, pour les mères fashionistas frileuses du cou.

Scoop Maman Natur’elle !

A venir au printemps 2015, le Surymi, à grosses pinces, et le NoSushi livré avec une petite couverture imitation filet de saumon.

(ou pas)

Tous les produit Lucky Baby Industry, c’est par ici !

 

Marion, rédactrice pour Maman Natur’elle.

Retrouvez Marion également sur son blog :  Maxi Best of McMaman



1 thought on “L’invasion des porte-bébés aux noms bizarres”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.