On ne jette pas Lingette dans un coin

On ne jette pas Lingette dans un coin

Les lingettes lavables c’est un de ces trucs dont on doute un peu de l’utilité jusqu’au jour où on en achète.

Tu sais, un peu comme les langes.

Ca n’a pas l’air vraiment sophistiqué comme truc, ça doit pas être super utile.

FAUX !

Je m’en suis rendue compte un jour où je remplissais sagement mon panier et où je me suis aperçue qu’il ne me manquait une poignée d’euros pour avoir les frais de port offerts.

Comme c’est quand même ballot de passer à côté des frais de port offerts, j’ai cherché un truc pas trop cher que j’avais déjà pas en 68 exemplaires (donc pas de couches lavables ni de porte-bébés, je suis fière de moi).

C’est comme ça que le premier paquet de lingettes lavables est arrivé chez moi. Sur un malentendu.

Depuis, il se l’est joué Viens chez moi j’habite chez une copine, et j’en ai presque autant que de porte-bébés.

Au début je les ai trouvées douces, je me suis dit que ce serait bien pour débarbouiller les 8 litres de sauce tomate du visage de mon fils après le repas.

Je les ai trouvées faciles à rincer et essorer, alors je me suis dit que je pourrais en laisser 2 ou 3 à mon grand pour son bain.

Très pratique aussi quand je le récupère après un anniversaire le visage transpirant de maquillage Tigre malade ou Spiderman flou.

Bien sûr, le plus gros du stock reste avec la réserve de couches lavables, vu qu’elles passent super bien à 60 degrés.

Mais on en trouve aussi une près du tableau noir pour effacer les messages obsolètes (quand le mari a enfin compris que le « Merci de penser à ranger ses chaussures ailleurs qu’au milieu du passage » le concernait subtilement), dans la cuisine pour passer un petit coup sur un jouet sali ou chocolaté, dans la voiture en cas de buée persistante, et même au fond du sac à main. Pourquoi ? Je ne sais pas encore, mais je suis sûre qu’un jour elle me sera très utile et accomplira sa mission de Super Lingette.

Le seul problème avec les lingettes lavables, c’est qu’elles ont tendance à disparaître comme leurs cousines chaussettes, entre le lave-linge et le sèche-linge, aspirées dans le fameux Triangle des Bermudas. Ou un truc comme ça.

Heureusement, les frais de port sont toujours offerts au-delà de 29 euros.

Wipes_ButterWhite

Tiens ça fait longtemps que j’ai pas regardé les porte-bébés…



1 thought on “On ne jette pas Lingette dans un coin”

  • Super article (puisque je dois le lire pour la troisième fois au moins). Oui, oui, je suis attiré par ces lingettes (comme les lingettes attirées par le triangle des Bermudes).
    Et je cherche encore et toujours la matière qui serait la plus chouette sur les fesses de mon bébé (et accessoirement le visage).

    Finalement avant d’essuyer des fesses à coup de lingettes lavables, je vais commencer par les disques démaquillant en bambou sur ma propre pomme pour me faire une idée de l’efficacité de LA chose en question

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.