Les couches lavables pour nouveau-né : témoignages et conseils

Franchir le cap des couches lavables dès la naissance, cela peut paraître compliqué mais de nombreuses mamans en font le choix et nous ont donné leurs avis et leurs astuces.

Vous êtes maman pour la 1ère fois, les couches lavables vous attirent mais vous avez peur de ne pas choisir le bon modèle.

Le 1er conseil que je peux vous donner c’est de ne surtout pas vous jeter sur un pack à 400 euros, composé uniquement de la même marque de couches. Imaginons un instant que cette couche ne conviennent pas à votre bébé (oui, bébé peut chipoter et ne pas se trouver à son aise dans certaines couches ;)), vous seriez très déçue et ne voudriez certainement plus re-faire un essai.

Il faut donc TESTER avant d’acheter votre lot complet !

Vous avez peut-être déjà commencé à regarder les types de couches qu’il existe, voici ce qu’il me semble judicieux de tester :

1 couche classique taille XS + 1 culotte de protection taille XS ou taille 1

Mon expérience personnelle me pousse à vous conseiller les couches classiques Bamboozles Tots Bots taille 1 (à scratchs en Bambou elles sont douces et fines) et  la gamme Thirsties : les Couches Duo velours (à pressions ou scratchs en taille 1) et  les culottes de protection Duo Thirsties (à scratchs ou à pressions taille 1 également).

1 couche Tout en 1 : la couche comporte tous les éléments : la partie absorbante avec un insert et la partie imperméable

J’ai un petit faible pour les nouvelles Teenyfit de Tots Bots (à scratchs) ainsi que les Mini Deluxe Blueberry (à pressions).
Une valeur sûre également, la couche So Easy taille naissance de P’tits Dessous (la marque française fête ses 9 ans cette année, c’est vous dire leurs expérience en la matière !!)

Ces 2 couches sont toutes petites et font vraiment de petites fesses aux bébés, ce qui n’est pas négligeable lorsque bébé fait moins de 5kilos.

1 couche Tout en 2 : vous ne changez que le lange (ou insert) à chaque change, la partie imperméable se change seulement au bout de 2 ou 3 change.

LA marque que je préfère sont les couches Applecheeks : elles sont toutes petites en taille 1, les inserts sont en coton bio et bambou, la partie imperméable comporte de nombreux élastiques qui la rendent très ajustable sans faire gros popotin. Ce système permet de faire de belles économies puisque les inserts serviront pour la taille 2.

Applecheeks est vraiment une marque pour les « débutants », elle propose des packs malins comme le Mini-Test ou le Petit Paquet qui vous permettent de faire vos 1ers pas avec les lavables.

Dernier système intéressant : le lange carré à plier et à faire tenir avec un snappy ou simplement à poser dans une culotte de protection, pas d’élastique, très simple et très économique ! Les langes Thirsties sont parfaits pour les nourrissons !

Si vous souhaitez faire un test, avec ces 4 types de couches, vous devriez avoir une bonne vision des couches lavables.

Il faut tout de même savoir qu’un nouveau-né, qu’il soit en lavable ou en jetable fera des « productions » nombreuses, parfois explosives, parfois fuyantes, parfois atomiques (si si !)…tout système, aussi fiable soit-il, ne résistera pas forcément à chaque fois, mais il faut trouver le bon compromis entre vos envies (des couches saines pour bébé et pour la planète), votre budget (serré ou pas), la praticité et l’efficacité.

Les 2/3 mois de « test » vont vous permettre de faire votre choix, et dès que bébé crevette aura atteint les 5/6kilos vous pourrez choisir, en toutes connaissances, vos couches, votre marque, vos quantités etc…

Panique à bords ! Vous avez des questions existentielles sur les couches lavables ! Tentons d’y répondre :

Le Méconium est-il l’ennemi des couches lavables ?

Non ! Certes, ça tâche, mais une couche sans tâche est-ce vraiment possible ? Le Meconium partira, peut-être pas au 1er lavage, mais il partira tout de même. Si vos couches sont lavées régulièrement à 40° ou 60°, si elles sentent bons c’est qu’elles sont propres !

Si vous souhaitez tout de même protéger un peu la couche, optez pour le papier de protection (mais quand même, quel dommage de priver bébé de la douceur de la couche). Le papier un peu épais évitera de faire glisser les selles en dehors de la couche, mais sans papier, ça ne glisse pas non plus !

Et le Cordon ombilical ? Faut il attendre qu’il tombe avant de passer aux lavables ?

Non ! Vous n’êtes obligées de rien, mais si vous souhaitez utiliser des couches lavables tout de suite, la plupart des couches pour nouveau-né tiennent compte de ce petit détail en proposant une couche taille basse, ou un rabat sur le devant. Dans tous les cas, une petite compresse et une couche pas trop serrée sur le devant laisseront le cordon libre.

Lavage, séchage, utilisation

Petit résumé rapide :

(utiliser des couches lavables ne demande aucun obtention de quelconque diplôme !)

Vous stockez vos couches à sec (un peu d’huile essentielle d’arbre à thé sur une lingette, désinfecte et masque les odeurs)

Vous lavez vos couches tous les 2 à 3 jours

Un cycle Rinçage (sans lessive, pour débarrasser les couches de l’urine). Vous pouvez à la fin de ce cycle rajouter du linge (serviettes de toilettes, lingettes etc)

Un cycle Lavage à 40° ou 60° selon si votre eau est calcaire ou pas, si vous avez des odeurs persistantes etc. Avec une lessive douce et écologique (tant qu’à faire) sans glycérine (à éviter les lessives au savon de Marseille). Evitez de faire un essorage trop fort (maxi 900 tours pour faire durer vos couches le plus longtemps possible !)

Le Séchage : les inserts passent au sèche-linge, les culottes de protection ou couche Tout en 1 ne doivent pas passer au sèche-linge, sur la durée, cela abimera le tissu imperméable.

Un GUIDE sur les couches lavables vient compléter cette article, vous y trouverez des tableaux, vidéos et conseils détaillés pour vous lancer !

Témoignages de Mamans Natur’elles :

Lydie : 2 enfants

Ici, c’est utilisation des couches dès la sortie de la maternité pour Tristan (à 3 jours) mais pas pour Robin. A la naissance (et même après pour nous) c’est système couche + culotte. Pour Tristan, peu de couches lavables existaient sur le net encore, j’avais acheté des couches Two sizes et des culottes Popowrap. Pour Robin, j’ai pu les réutiliser. J’aime beaucoup les Two Sizes, certes aujourd’hui il existe de bien plus jolies couches mais les Two Sizes sont bien adaptés aux nourrissons et en plus elles ont l’avantage (j’ai regardé les prix peu de temps après la naissance de Robin) d’être hypers abordables en terme de prix. Pour petit 3, je les utiliserais à nouveau, elles sont encore en bon état malgré l’utilisation pour 2 enfants. Pour Les culottes, par contre, c’était donc des Popowrap pour Tristan donc « à scratchs » et je n’ai pas aimé les réutiliser pour Robin car je n’aime pas les scratchs. Donc pour Robin nourrisson, j’ai acheté des culottes Nature Babies à pression, qui étaient plutôt bien, surtout qu’elles sont à goussets, ce que j’apprécie particulièrement chez les nourrissons.

Aurélie : 2 enfants

J’ai commencé à mettre dès couches lavables dès la fin du méconium, donc à peu près à 1 semaine. A partir de 2-3 semaines, elle était en lavables toute la journée. Pas encore la nuit, car pas de couches adaptées encore.
J’ai trouvé ça délicat de bien ajuster sur leurs petites cuisses au départ. Rien à voir avec ma première puisque j’ai commencé à ses 9 mois.
En culottes, le top Thirsties et Bummis.

En couches, j’aime les Ptits Dessous, que j’ai commencé à lui mettre à 1 mois.

Je resterai en couches classiques +  culottes de protection pour la nuit, mais couches « Tout en 1 » pour les ballades.
Pas de papier dans les couches encore. J’ai essayé au début, mais ça ne sert pas à grand chose puisque les selles sont assez liquides.

Un dernier mot : simplicité ! Les couches lavables ne sont rien de plus que des couches, du tissu, une fermeture et voilà !

;)Et si comme une amie à moi vous faîtes un gros bébé de 5kg560 (oui ! oui ! vous lisez bien !)…testez directement les couches tailles unique ou les tailles 1



6 thoughts on “Les couches lavables pour nouveau-né : témoignages et conseils”

  • mais qui donc a pu faire un aussi gros bébé ? ^^
    j’ai beaucoup aimé les toudous taille 1 et la duo thirsties à la naissance ; maintenant, elle met les TE1 blueberry taille unique.

  • Nous avons utilisé les changes à plier BambinoMio dès la sortue de la maternité à 4 jours. aucun problèmes. lessive tous les 2 à 4 jours avec 20 couches et 5 culottes. A recommander

  • Pour ma part, deux bébés arrviés en 2009 et 2011 et j’ai vu des évolutions sensibles en termes de qualité et de durabilité des couches entre ces deux années.
    Une utilisation pour les deux des couches lavables dès la sortie de la maternité.
    J’avais opté pour un système couches + culotte de protection de manière à pouvoir faire passer les couches au sèche linge, les culottes de protection séchant en un clin d’oeil.
    Avec des bébés allaités les selles étaient liquides pendant assez longtemps alors j’ai opté pour des voiles de protection (popolini en rouleau ou lulu nature) qui sont épais et résistants. Ceux qui n’étaient pas souillés passent au lavage et retrouvent les fesses de bébé après le lavage.
    Bref, pas de problème pour utiliser des couches lavables dès la sortie de la maternité. Et en plus ça leur fait de jolies fesses 😉

  • Merci beaucoup pour ces témoignages très pertinent. J’hésite moi-même à franchir le pas de la couche lavable. Etant pour la première fois maman, et souhaitant reprendre rapidement le travail, j’ai peur que d’un point de vue organisationnel, la couche lavable nouveau né puisse poser des problèmes :/.

    Dans tous les cas, votre article as bien répondu à toutes mes possibles interrogations, alors merci beaucoup !
    Grâce à vous, je vais reconsidérer la possibilité de l’utilisation des couches lavables !

  • Pour ma part, j’ai décider de me lancer dans les couches lavable pour mon aînée vers ses 6 mois. Des Te1. Aucun soucis avec et très pratique, surtout pour papa qui était réticent. Pour mon deuxième, à la sortie de la maternité, il est passer aux couches lavable mais j avoue trouver ça moins pratique à utiliser et si on ne fait pas attention à vérifier que ça sert suffisamment aux niveaux des cuisses, ça fuit… C’est toute une technique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.