Allaiter un bébé de 16 mois, c’est comment ?

Allaiter un bébé de 16 mois, c’est comment ?

Allaiter les 1ers mois, connaître cette sensation pour la 1ère fois, le bonheur mais aussi les épreuves parfois, les petites ou grosses douleurs, les embûches et les réussites, nous en avons toutes entendu parler de nombreuses fois.

Mais une fois passés les 1ers mois, quand l’allaitement est devenu une petite routine, on pourrait croire que c’est un geste  anodin puisque répété depuis des jours et des jours, plusieurs fois par jour.

Anodin, certainement pas. C’est tout sauf anodin d’allaiter un bébé de 16 mois par exemple.

Oui au fait, c’est comment d’allaiter un bambin ?

C’est sportif :  bébé se tortille, vous grimpe dessus-dessous, s’étire, se cambre, attrape vos cheveux, votre bouche, votre nez, ses pieds, les jouets qui l’entourent.

C’est marrant : voir ses yeux qui frisent quand on lui raconte un truc rigolo, l’entendre glousser tout en essayant de garder le sein en bouche, se retrouver dans des positions peu académiques…

C’est intriguant : se demander ce qu’il se passe dans sa petite tête déjà bien remplie, qu’est-ce qu’il comprend de l’allaitement, est-ce qu’il y a quelque chose à comprendre finalement ? Qu’y a t-il dans ses yeux, ce regard qu’il plonge si intensément pendant plusieurs minutes dans le votre ?

C’est militant : ce geste qui vous parait si naturel représente pourtant un engagement face au regard extérieur. Vous allaitez votre bambin plus longtemps que ce que tolère l’esprit de votre ami, de votre parent, de votre voisin. Vous faîtes donc preuve de courage, ou d’entêtement, ou de militantisme à leurs yeux. Pourtant, vous ne faîtes rien de cela, vous continuez juste de faire quelque chose qui vous convient, et qui semble convenir à votre petit bout.

C’est déroutant : est-ce que je pourrais arrêter si j’en avais envie ? Est-ce que ça va s’arrêter brusquement ? Est-ce qu’on ne me jugera pas trop si on continue encore un peu ? Est-ce que si j’arrêtais bébé dormirait mieux ?

C’est bon et rassurant : vous le savez, vous le sentez, bébé adore ça et il sait même vous le dire avec son petit air canaille « tétée maman ? ». Vous fondez comme neige au soleil quand il se met à rire aux éclats lorsque vous dégrafez vos vêtements. La pause allaitement est rassurante aussi, comme des petites retrouvailles avec ce bébé qui passe la plupart de son temps à découvrir le monde et à se détacher de vous.

C’est éphémère :  oui, vous le savez, un jour, il ne tètera plus et peu importe si ce jour est proche ou lointain, chaque tétée compte !
Même celles qu’il repousse finalement parce que le chien aboie dehors ou qu’il trouve mieux à faire, même celle(s) qui vous réveillent la nuit, celles qu’il fait durer de longues minutes alors que vous avez rendez-vous ou que la soirée bat son plein dans la pièce à côté…Elles comptent toutes, parce qu’elles ne seront plus là un jour.

Allaiter un bambin, c’est certainement encore des milliers de sensations…mais pour le découvrir, il faut essayer et se laisser cette option libre lorsqu’on débute. C’est avant tout, ne pas répondre à la question « et tu vas allaiter encore combien de temps ? »

 

 



9 thoughts on “Allaiter un bébé de 16 mois, c’est comment ?”

  • Je me retrouve complètement dans ce sujet j allaite ma fille de 1ans et quand je le fais à l extérieur de mon domicile on dirait que je suis ine extra terrestre. Ou quand je dis bein elle a 1 ans. C est comme si je suis bête de continuer et que cela n est pas bon pour elle car elle ne fait pas encore ses nuit. Je leurs réponds j allaite et alors il est ou le problème ma fille aime ce moment de complicité on est dans notre bulle à tous les deux. Même si son jeux favories c est de me tortiller l autre sein.

  • Merci. Je fais partie de ces gens qui t auraient regardé d un air circonspect. Mais ça c était avant. Avant de me laisser la possibilité d essayer 3 mois pour bb reprise obligeai. Mais là avec bb 2 qui a presque 6mois je me laisse le temps et j aime ça. Pourvu que ça dur. Merci pour cet article.

  • Ici quand j’allaite mais jumeaux de 20mois en extérieur j’ai le droit a des regard pas commode. Et les tétée sont sportif et les jouet dans les main ont le droit à la TT aussi mdrr

  • Amélie, si ça peut vous rassurer, moi aussi AVANT j’avais mes petites opinions sur la chose..et même avec ma 1ère petite il y a 8 ans, je l’ai allaité « seulement » 13 mois parce que je trouvais qu’un bébé qui marchait ne devait pas téter…on grandit aussi avec nos enfants, et mes 3 enfants m’ont fait beaucoup grandir sur ce sujet là 😉

  • moi je co allaite , je suis une mutante pour la plupart des gens! c’est pas facile, trouver son rythme, ses limites ( c’est ça le plus dure pour moi , j’ai deux filles qui pourraient téter 24 fois par jour) , k-leur imposer des limites, leur expliquer, vivre leur frustration , leur jalousie ( que la petite tète plus souvent, ) mais aussi les voir rigoler quand l’une vient embéter l’autre en train de téter, voir la peitte de 11 mois dire « néné  » parce que ça soeur parle de « téter », les voir se faire des calins pendant une tétée commune….psychologiquement pas logiqur, ni rationnel, ni facile pour moi car pas beaucoup de liberté mais en mème temps des moments uniques!!!! à vivre absolument snas attente ni notion de date de fin etc

  • Bonjour,
    Lire votre article m’a émue et en même temps j’ai souri. J’ai lu mon histoire avec mon fils qui a 15 mois et que j’allaite. (Le voilà qui arrive justement et me fait comprendre qu’il veut téter☺).
    Merci pour cette petite lecture sur la joie de l’allaitement.
    Sophie

  • Moi je pense que ce n’est pas fou !!! Par contre je voudrais avoir la réponse à une question. Le soutien d’allaitement et le coussin de maternité, c’est vraiment des accessoires utiles ou c’est de la comme pour vendre ?

  • Merci beaucoup pour cet article dans lequel je me reconnais complètement ! Mon petit ange a 16 mois et je me dis que maintenant c’est lui qui décidera de la fin … j’avoue être fatiguée, il se réveille plusieurs fois par nuit, mais je ne regrette pas! La norme c’est l’allaitement maternel et pourtant cela relève ou de l’exploit ou de la provocation pour certains de continuer si tard… l’oms recommande 2 ans d’allaitement maternel, et même en travaillant dans un secteur spécialisé qui essaye de promouvoir l’allaitement maternel j’ai eu droit à des remarques… alors surtout ne vous découragez pas, l’allaitement reste possible même après la reprise du travail, il faut juste être convaincue de ce que l’on fait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.