4ème trimestre de grossesse : comment vivre au mieux la période post-partum ?

4ème trimestre de grossesse : comment vivre au mieux la période post-partum ?

En véritable phase de transition, le 4ème trimestre de grossesse est encore méconnu et surtout beaucoup moins suivi que les 9 mois de grossesse. Pourtant, ces 3 mois post-partum concernent toutes les jeunes mamans qui viennent d’accoucher et jouent un rôle primordial dans la découverte, l’équilibre et le bien-être de la mère comme du nouveau-né.

C’est pour ça, qu’aussi magique soit-elle, la période après la naissance est souvent rythmée par des doutes, des remises en question voire de l’anxiété de la part de la mère.

Entre bouleversements physiques, découverte de son rôle et nécessité de répondre aux besoins de son enfant, comment concilier toutes ces exigences qui peuvent parfois décourager la mère ?

Dans cet article, on vous partage 4 pratiques basées sur les principes du maternage afin de vous accompagner dans cette période de transition, souvent appréhendée des mamans.

Le concept de continuum, c’est quoi ?

Le quatrième trimestre de grossesse correspond aux trois premiers mois qui suivent la naissance. Selon Ingrid Bayot, sage-femme, formatrice et auteure du livre « le quatrième trimestre de grossesse », la période post accouchement regroupe deux temps forts :

  • La dégestion : cette phase est une période de transition pour la femme. Ni enceint, ni tout à fait revenu à sa normalité, le corps de la mère est encore marqué par l’expérience de l’accouchement et de la grossesse : ventre encore arrondi, marques, prise de poids, montée de lait, fatigue, corps qui tente de récupérer… La dégestion, comme la surnomme l’auteure, peut par conséquent affecter la mère qui ne trouve plus sa place dans ce corps en transformation.
  • La post-gestation : de son côté, la phase de post-gestation (qui s’effectue en parallèle de la dégestation) concerne la relation maman-bébé et le fait de pourvoir aux besoins de ce petit être dépendant.

Ainsi, dans ce contexte de bouleversements physiques, hormonaux et émotionnels, le bébé comme la mère tentent de s’apprivoiser et de s’adapter à cette nouvelle vie. Effectivement, il existe un contraste énorme entre la vie in utero et la vie dans le monde extérieur, ce qui rend cette transition difficile.

C’est pourquoi il est primordial pour la jeune maman, de se reposer, prendre des forces et adopter quelques bonnes pratiques afin de donner à son bébé, tout ce dont il a besoin. Comme le souligne, Jeanne Liedloff, auteure du concept et du livre « le concept du continuum », la proximité physique et psychique entre la mère et le nouveau-né sont nécessaires au bien-être des deux. Dans ce sens, les pratiques liées au maternage viennent renforcer les interactions naturelles et permettent de passer le 4ème trimestre de grossesse en douceur.

4ème trimestre de grossesse, le portage une pratique douce
Nouveau-né en écharpe de portage I via © Boba France

4ème trimestre de grossesse : 4 pratiques de maternage  

Portage : votre nourrisson est fait pour ça

Favoriser au maximum des interactions avec son bébé, c’est l’un des principes du maternage. Le portage en fait partie. En effet, la pratique du portage permet de recréer un environnement familier au niveau, similaire à la vie in utéro. Le contact, l’odeur, l’écoute des battements du cœur sont des conditions idéales pour le rassurer et favoriser son bien-être. Au même titre, la maman renforce le lien qui l’unit avec cet être qu’elle a porté pendant 9 mois.  

Par ailleurs, le réflexe de Moro démontre cette peur instinctive de la chute. Un bébé qui se sent soudainement sans soutien va écarter ses bras, puis les rapprocher et pleurer. C’est pourquoi, les nourrissons s’attendent instinctivement à être tenus en sécurité et portés après la naissance. Sur ce point, la pratique du peau à peau grâce à une écharpe de portage peut vous aider à recréer le refuge chaud et sûr dont votre bébé avait l’habitude dans sa vie in utero.

À lire : pourquoi Boba révolutionne le portage des bébés ?

Offrez à bébé un bain sécurisant

L’un des moments qui encourage les échanges avec votre nouveau-né est le bain. Étant donné que votre petit est éveillé, c’est une occasion en or interagir et lui apporter un moment de douceur.

Par exemple, la baignoire Shantala est idéale pour baigner bébé. Elle a la particularité d’offrir un espace de détente tranquillisant et agréable. Bébé flotte et retrouve ainsi les sensations intra-utérines qu’il a connu lors de votre grossesse, ce qui le rassure.

Enfin, robuste, la baignoire Shantala ne prend pas de place et s’adapte à la morphologie du nouveau-né pour un bain tout en douceur et à bonne température.

Masser votre nouveau-né

Le massage permet d’apporter un moment de détente et confort au bébé. Concrètement, cela renforce le lien qui vous unit à votre enfant grâce au toucher. Par ailleurs, les occasions pour masser votre nouveau-né sont nombreuses : après le bain, avant le coucher, pendant un change…

Ainsi, que ce soit à but thérapeutique, pour calmer des pleurs ou simplement pour accompagner votre petit vers un moment de relaxation, la pratique du massage est une excellente manière d’apprendre à se connaître et se familiariser. Autant pour l’enfant que pour vous, parents, c’est un moment privilégié et apaisant.

Faites du change, un moment d’échange

Avec un matelas à langer classique, bébé est à plat, le regard en direction du plafond. Par conséquent, c’est une position qui freine tout type de communication lors d’un moment pourtant intime. Le concept du matelas à langer Sofalange est donc de révolutionner l’instant du change, en le rendant vraiment privilégié. Le regard de l’enfant est dirigé vers ses parents, et ces derniers n’ont plus besoin de se penche pour profiter pleinement de son éveil.

Par ailleurs, le Sofalange de Lilikim est ergonomique et confortable, il a été mis au point afin améliorer le quotidien des parents et de leurs enfants, et transformer un geste journalier en rituel sécuritaire et complice.

4ème trimestre de grossesse : le mot de la fin

En résumé, si vous êtes sur le point d’accoucher ou que venez de donner naissance à un petit être, la période post partum ne doit pas vous effrayer. En tant que mère, vous avez naturellement les ressources pour faire face à cette période de transition. N’oubliez donc pas d’écouter votre instinct, d’accepter les transformations physiques et de favoriser au maximum les interactions avec votre bébé sous quelques formes que cela soit afin d’apprendre à le découvrir et répondre à ses besoins.

Et vous, comment avez-vous vécu votre 4ème trimestre de grossesse ?

L’équipe Maman Natur’elle.

À lire : couverture étoile bébé et nouveau-né : secrets révélés d’un produit à succès



1 thought on “4ème trimestre de grossesse : comment vivre au mieux la période post-partum ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.