10 conseils pour passer des vacances agréables avec ses enfants – par Amélie du Blog Famille Epanouie

10 conseils pour passer des vacances agréables avec ses enfants – par Amélie du Blog Famille Epanouie

Je suis Amélie du blog Famille Epanouie , j’accompagne les mamans à devenir sereine et épanouie grâce à la magie de la parentalité positive que j’applique quotidiennement avec mes 3 adorables enfants. Aujourd’hui, je vous livre mes 10 conseils pour passer des vacances détendues et agréables en famille.

Avec Fabien, mon époux et Arthur, Gaspard et Constance, nos 3 enfants de 6 ans ½, 3 ans ½ et 20 mois, nous avons choisi un mode de vie grâce auquel nous pouvons partir plusieurs fois en vacances par an. Nous partons aux quatre coins du monde en mode road trip family. Des vacances qui nous demandent toujours une certaine énergie mais qui viennent ancrer des moments de plaisirs à 5 très forts.

Vous souhaitez passer des vacances agréables avec vos enfants?
Vous avez envie de vous offrir des expériences uniques qui vont venir nourrir les relations que vous créez avec vos enfants?

De nombreux parents optent pour une  formule toute incluse assurant une prise en charge des enfants via des “clubs” encadrés par des éducateurs spécialisés. Cette formule peut sembler un compromis agréable pour tout le monde. Cependant, lorsque notre quotidien passe à vive allure et que nos enfants sont déjà bien engagés entre l’école et les activités extra-scolaire, un petit peu de lâcher prise pour eux est une grande source d’épanouissement.

Gardons aussi toujours en tête que nos enfants ont un très fort besoin de nous. Ce qu’ils aiment par-dessus tout, c’est être avec nous et de partager des moments en notre présence. Passer des vacances agréables autour d’expériences décontractées est un moyen formidable d’engager favorablement les relations avec eux. Le bonheur d’un enfant libre est de ne pas être pressé, de ne pas être soumis à des horaires, de ne pas avoir à se séparer de ses parents est un levier de bonheur parental inestimable.

Tous les parents sont unanimes sur ce qu’ils veulent pour leur enfant : le meilleur. Nous devons reconsidérer notre propre importance : nous représentons le meilleur pour nos enfants qui nous aiment d’un amour inconditionnel.

1 – Le voyage

Voyager avec des enfants implique une période plus ou moins longue de transit. Nombreux sont les parents qui ne se sentent pas le courage d’endurer plusieurs heures de vol, de train ou de voiture avec des enfants en bas-âges. Et pourtant, ce n’est qu’une question d’organisation et de perception. Un voyage en voiture de 12h peut sembler long et rédhibitoire. Reconsidérer la structure du voyage peut être un bon moyen de diminuer le stress et la fatigue. Par exemple, fractionner le voyage sur 2 jours en prenant soin de choisir un endroit agréable pour une nuit reposante. “L’important ,ce n’est pas la destination, c’est le voyage”. Cette citation peut avoir plusieurs axes de réflexion, mais je la trouve très pertinente au sens premier des mots. Le voyage commence lorsque nous quittons la maison, et non lorsque nous arrivons à destination.

2 – Se renseigner

Il est important de prendre un petit temps pour glaner quelques informations sur la destination : le temps qu’il va faire, les activités possibles, le temps pour s’y rendre, les papiers ou autres documents à prévoir. Pas la peine de tout boucler, mais avoir les informations capitales et primordiales permet d’avoir l’esprit libre pour gérer le stress et la fatigue des enfants (et la sienne) au moment venu.

3 – Les valises

Nous ne sommes pas adeptes des grosses valises remplies de tout sauf de l’essentiel. Nous voyageons tous les cinq avec deux grosses valises ou trois valises cabines et un sac à dos selon les destinations. Nous emportons avec nous trois à quatre tenues et une supplémentaire que nous portons pour le temps de transport. Il y a toujours un moyen pour laver son linge.

4 – La trousse à pharmacie

Comme pour les valises, je gère ma trousse à pharmacie en visant l’essentiel. J’emporte le Tégarome (un composé d’huiles essentielles qui apaise les bleus, les coups de soleils et les piqûres d’insectes), de la crème solaire et des probiotiques (selon la destination), une crème de change en cas d’érythème fessier, une pince à tique, un thermomètre, un désinfectant et une boite de pansements. En cas de complication, je sais que j’ai toujours la possibilité de trouver une pharmacie sur place.

5 – Les activités sur place

Nombreux sont les enfants qui ont des rythmes déjà assez chargés sur l’année. La période des vacances se doit d’être propice au plaisir et au non-rythme. Nous aimons les musées et les visites culturelles, cependant, avec des enfants en bas-âges, nous prenons soins de choisir des visites ayant un aspect attrayant pour les enfants : randonner dans un parc national où nous prendrons notre temps pour observer la faune et la flore environnante, faire une sortie en bateau, aller sur un point de vue remarquable. L’idée est de préférer les sites naturelles (mer, parcs, montagnes…) plutôt que des grosses villes qui vont consommer de l’énergie négative et être source de stress pour les petits. L’importance tient dans le fait de créer des expériences fortes qui viennent laisser des souvenirs communs positifs.

6 – Les affaires des enfants

Ce n’est pas la peine de se surcharger avec tout un tas de jouets et de matériels que les enfants ne vont pas utiliser. Ils sont souvent bien plus attirés par les trouvailles qu’ils vont faire sur place. Les enfants emmènent chacun un tout petit sac à dos dans lequel il place 2 livres, un cahier vierge pour le dessin, des crayons de couleurs, quelques petites voitures et un petit jeu coopératif pour jouer tous ensemble (Uno, mistigri, le mini verger…etc)

7 – Les moyens de portage

Chez nous, pas de poussettes. Nous voyageons en France et à travers le monde avec nos moyens de portages physiologiques. Pour les touts-petits bébés (0 à 6 mois), nous utilisons une écharpe de portage classique. De 6 à 12 mois nous utilisons un mid-Tai, de 12 mois à 2 ans ½ environ nous utilisons un porte-bébé préformé. Ensuite nous passons aux moyens de portage d’appoint. Nous avons un Sling, que j’utilise dès la naissance jusqu’à 3 ans, le Suppori qui à le gros avantage de se glisser dans mon petit sac à main. Je l’utilise à partir du moment où mon enfant se tient bien assis tout seul, jusqu’à ses 2 ans environ. Et enfin nous avons le porte-bambin Beco pour les enfants de plus de 2 ans ½. Je fais ma sélection en fonction de l’endroit et des âges des enfants. Pour les destinations froides, je recommande la couverture de portage (qui s’adapte aussi aux poussettes) Lucky 3 en 1, je l’ai emmenée au Maroc et en Suisse dernièrement et elle a été un moyen de rester au chaud pour Constance, ma plus jeune fille, très efficace.

8 – Lâcher prise

Partir à l’inconnu peut sembler effrayant. Pourtant, c’est en sortant de sa zone de confort que la magie opère. C’est lorsque nous nous émerveillons tous ensemble que nous créons une connexion forte. Finalement, la vrai question c’est « que peut-il nous arriver vraiment ? » Chez nous, nous faisons en sorte de ne pas anticiper les problèmes. Nous ne ressassons pas des scénarios catastrophes et nous lâchons prise devant les problèmes en vue.

9 – Laisser place à l’improvisation

Je trouve que tout planifier à l’avance est anxiogène et stressant. Ce qui est intéressant avec les vacances, c’est justement de pouvoir casser le rythme quotidien et se laisser porter par les expériences et les opportunités. Donc ne prévoyez pas trop et laisser place à l’improvisation. Avec des enfants en bas-âges cela sera d’autant plus constructif.

10 – Profitez et amusez-vous

Les vacances doivent rester coûte que coûte un moment de plaisir, de détente et de reconnexion familiale. Privilégiez la qualité à la quantité. Profiter de ces moments en famille n’a pas de prix. Faites des photos et des vidéos, le temps passe vite alors se délecter de chaque petits moments de qualité est un générateur de bonheur pour tous.

Les vacances sont importantes pour se déconnecter et vivre des expériences fortes avec les enfants. Ce qui est important dans ces moments là, c’est d’avoir un état d’esprit assez fort pour vivre les situations en se positionnant au-dessus de leur problématique de base. Nous devons reconsidérer notre avantage à envisager une situation sous un certain angle de vue. Nous pouvons choisir d’être heureux, de la même manière que nous pouvons voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide.

Notre volonté à changer d’état d’esprit se travaille. Tel un muscle, nous pouvons développer chaque jour notre volonté afin de renforcer notre état d’esprit. C’est grâce à notre état d’esprit que nous (re)prenons le pouvoir pour vivre notre vie telle que nous la souhaitons. Profiter, s’épanouir, vivre l’instant présent, percevoir le bonheur partout dans sa vie. Voilà l’essence même pour se changer et changer les relations aux autres, et en particulier avec ses enfants et son conjoint.

Cette thématique me semble fondamentale dans une société de plus en plus paradoxale : l’Homme est un être social et pourtant, l’individualisme n’a jamais été aussi fort en occident.

Pour développer sa conscience, son état d’esprit, devenir la véritable maman épanouie que nous méritons toutes d’être et pour définir concrètement les leviers à actionner pour construire des relations épanouies et sereines avec ses enfants, son conjoint et soi-même, je vous ai préparé une série de 4 vidéos. Pour les recevoir directement dans votre boite mail, je vous laisse cliquer sur le lien suivant : https//www.famille-epanouie.fr/maman-epanouie

 

 



3 thoughts on “10 conseils pour passer des vacances agréables avec ses enfants – par Amélie du Blog Famille Epanouie”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.